Saurons-nous reconstruire une solidarité internationale ?

La pandémie de Covid-19 a réveillé les égoïsmes nationaux, mais a été phénomène global qui a mis en lumière l’importance des instances supranationales et de la coopération. Va-t-on pouvoir construire une nouvelle coopération internationale basée sur un avenir commun ?

Émission “Entendez-vous l’éco ?” de France culture, présentée par Tiphaine de Rocquigny, avec Vincent Gayon

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière l’aboutissement de la globalisation. La crise n’a épargné aucun continent et a provoqué une mobilisation générale dans tous les pays. Les mêmes politiques publiques, le même endettement et les mêmes recettes de relance ont été mis en œuvre par tous les gouvernements de la planète, chacun selon ses moyens. Au-delà de l’impératif économique et sanitaire, elle a projeté tous les citoyens et tous les territoires du globe dans un même horizon d’urgence environnementale. 

Si l’épidémie a réveillé les égoïsmes nationaux pour ce qui est des vaccins ou des stocks stratégiques, elle a également été un moment de cohésion internationale. Alors que les limites des réponses unilatérales se faisaient ressentir, nombreux ont été les pays qui se sont tournés vers les instances supranationales pour mieux se coordonner. La pandémie sera-t-elle l’occasion de construire une nouvelle coopération internationale qui ne repose non plus sur un ordre guerrier passé, mais sur un avenir commun ? 

Pour parler de cet avenir possible, nous avons fait appel à Vincent Gayon, politiste, maître de conférences à l’Université Paris Dauphine, Jean-Marc Siroën, économiste, professeur à l’Université Paris-Dauphine et Sébastien Treyer, directeur général de l’Iddri, Institut du développement durable et des relations internationales.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.