Inégalités sociales de santé à l’hôpital: enquête à partir d’un service de gériatrie

Depuis sa création après la Seconde Guerre Mondiale, se pose la question de la persistance de différenciations sociales au sein de l’hôpital, de l’existence de différents types de médecine et de différentes carrières de patients et filières de soin. Afin d’y répondre avec des données récentes et une méthode renouvelée, une enquête a été réalisée dans un service de gériatrie.

par Nicolas Belorgey

Article paru dans Sociétés contemporaines.

Cette enquête mobilise des méthodes qualitatives (ethnographie) et quantitatives (analyse de trajectoires, régression logistique). Elle montre la persistance de filières de soin différenciées selon des critères sanitaires et sociaux, d’une part entre classes dominantes et classes populaires, d’autre part au sein des classes populaires.

Plan du texte:

  1. L’articulation des concepts et des médecines
  2. Deux grands types de carrières de malades
  3. Carrières sanitaires, carrières sociales

Trajectoires types. Lecture: Mme H, de milieu modeste, reste longtemps dans le service (SSR puis USLD) avant de trouver enfin une place en Ehpad; Mr. O, qui a des revenus beaucoup plus élevés, ne fait que quelques passages rapides en hôpital de jour et un peu en SSR avant de trouver son Ehpad; la PCS et les revenus sont déterminant pour distinguer ces deux types de trajectoires.

 

Trajectoires : la classe 1 regroupe les patients qui font un usage plutôt réduit des services de soin. On trouve en son sein surtout des patients comme Mr. O.

 

Trajectoires: la classe 2 regroupe les patients qui sont conduits à fréquenter beaucoup plus les services de soin. Elle regroupe plutôt des personnes comme Mme H.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.