La crise sanitaire de la Covid-19, une crise de la dette sociale ?

Cette crise révèle que le capitalisme néolibéral n’est pas seulement un capitalisme financiarisé, mondialisé et numérisé, mais aussi un « capitalisme génétique » (dit aussi « bio-capitalisme ») fondé sur une conception normative radicalement nouvelle de la santé et de l’individu.

par Bruno Théret

Continuer la lecture de « La crise sanitaire de la Covid-19, une crise de la dette sociale ? »

Le « garrot d’or » de la dette et de la finance se resserre sur l’État social

En creusant les inégalités sociales via la logique de l’épargne individuelle, la retraite par capitalisation, même partiellement mise en place via le système par points et les « complémentaires » privées, augmenterait le pouvoir politique que détiennent d’ores et déjà les classes épargnantes sur l’État. Leur détention d’obligations du Trésor agit comme un “garrot d’or” sur l’orientation des politiques économiques et sociales. Comment en est-on arrivé là ? PERSPECTIVE

par Benjamin Lemoine

Continuer la lecture de « Le « garrot d’or » de la dette et de la finance se resserre sur l’État social »