Il faut subvertir les lois du marché pour financer la crise

Pour faire face aux urgences climatiques et sanitaires, il faut mettre en place un circuit de financement responsable politiquement, échappant aux lois du marché et disciplinant la finance.

par Benjamin Lemoine

Continuer la lecture de « Il faut subvertir les lois du marché pour financer la crise »

La question du financement

1. Nous disposons de 150 Milliards d’euros pour financer les retraites. 

BFM Business, 2 mn :

2. Vous pensez qu’il faut payer plus parce que nous allons vivre plus longtemps ? Que le système par points est plus juste, plus simple ? Cela semble évident. Et pourtant… 

Charlie Hebdo, 5 mn :

3. Pour finir, une jolie citation d’Emmanuel Macron, les écarts d’espérance de vie, et les 5 Millions d’emplois fermés, dans notre pays, aux étrangers non-UE.

BFM, à partir de la 37ème minute

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/tonight-bruce-infos-lundi-9-decembre-2019-1207765.html

La retraite, un patrimoine ?

Si la création de systèmes d’épargne retraite est l’un des principaux axes de l’action publique en matière de pension, le mouvement actuel de transformation de la retraite ne peut être réduit au développement de régimes capitalisés. Il redéfinit également la forme et le sens de la répartition. Des organisations internationales comme le FMI constituent des forums où se discutent les conventions comptables des retraites poussant à leur patrimonialisation. ANALYSE

Extraits d’un article de Yann Le Lann, paru dans le dossier « Argent public » dirigé par Vincent Gayon et Benjamin Lemoine pour la revue Genèses 2010/3 (n° 80) [Accès libre]

Continuer la lecture de « La retraite, un patrimoine ? »

Économie politique de la financiarisation

Actes de la recherche en sciences sociales. N° 229 – septembre 2019 // Numéro coordonné par Marlène Benquet, Théo Bourgeron et Bénédicte Reynaud

« Mais avant d’évoquer mon projet, je vais vous confier une chose. Dans cette bataille qui s’engage, je vais vous dire qui est mon adversaire. Mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature. Il ne sera même pas élu. Et pourtant, il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. » Continuer la lecture de « Économie politique de la financiarisation »

Régimes économiques de l’ordre politique / Regimenes economicos del orden politico

Théret Bruno (2019), Regimenes economicos del orden politico, Buenos Aires: Bogota, Universidad Nacional de Colombia.

Traduction espagnole de Bruno Théret, Régimes économiques de l’ordre politique. Esquisse d’une théorie régulationniste des limites de l’Etat

Paris, Puf, 1992.

Distinguant une forme territoriale et une forme salariale de configuration topologique du social dans les États territoriaux à économie capitaliste de marché, cet ouvrage montre la nature historique particulière des limites de l’État dans chacune de ces configurations.

Dette publique / dette privée

JOURNEE D’ETUDES

Chaque crise financière de grande ampleur met à nu les liens entre les dettes publiques et les dettes privées. La crise des subprimes qui a muté en alerte sur les dettes souveraines après le sauvetage étatique de la finance privé, n’a pas échappé à la règle. Pourtant, les recherches sur le sujet analysent rarement d’un même mouvement l’argent des ménages et celui des Etats.

Continuer la lecture de « Dette publique / dette privée »

Accumuler du capital. Stratégies de profit et politiques de dépossession.

COLLOQUE INTERNATIONAL

L’ampleur des pressions exercées par le capitalisme contemporain sur l’environnement et les populations pourrait laisser penser que ce mode de production ait atteint ses dernières limites. L’épuisement des ressources naturelles, le réchauffement climatique, l’accroissement des inégalités au sein des pays occidentaux et entre les régions du monde semblent en passe de menacer le minimum de stabilité sociale et politique nécessaire à l’extraction du profit. Pourtant, l’accumulation du capital ne ralentit pas : d’anciennes sources de profit se transforment et de nouvelles émergent qui tirent précisément parti des dérèglements environnementaux et sociaux pour alimenter de nouveaux pôles d’accumulation du capital.

Continuer la lecture de « Accumuler du capital. Stratégies de profit et politiques de dépossession. »

L’évaluation des entreprises cotées en bourse

A propos de Ortiz (Horacio) – Valeur financière et vérité. Enquête d’anthropologie politique sur l’évaluation des entreprises cotées en bourse. – Paris, Presses de Sciences Po (coll. Gouvernances), 2014 . 182 p. Annexe. Bibliogr.

Continuer la lecture de « L’évaluation des entreprises cotées en bourse »

Programme 2016-2017

SÉMINAIRE SPE

Séance  « Dette souveraine »: 23 septembre

Martin Gusman (Columbia University Graduate School of Business)« Les conséquences et la résolution du défaut en 2001 de l’Argentine sur sa dette souveraine »

Continuer la lecture de « Programme 2016-2017 »

Encaisser!

Marlène BENQUET, Encaisser! Enquête en immersion dans la grande distribution, Paris, La Découverte, 2015

 

Marlène Benquet a mené pendant trois ans une enquête sur une des principales entreprises françaises de grande distribution : d’abord caissière, elle a ensuite fait un stage au siège du groupe et un autre au sein de l’organisation syndicale majoritaire. Elle révèle dans ce livre stupéfiant les « dessous » de la grande distribution.

Continuer la lecture de « Encaisser! »

Valeur financière et vérité

Horacio Ortiz, Valeur financière et vérité. Enquête d’anthropologie politique sur l’évaluation des entreprises cotées en bourse.

Les Presses de Sciences Po, Paris, 2014, 184 p.

L’industrie financière a pris une place prépondérante dans l’économie globale depuis une trentaine d’années. Au nom du dogme de l’efficience des marchés, elle détermine la valeur des entreprises cotées en bourse à l’aide d’une méthodologie standardisée d’inspiration néolibérale cautionnée par la réglementation financière. La valeur des entreprises aurait ainsi une « vérité » établie par les experts de la finance, faisant de ces derniers les arbitres de la distribution des ressources monétaires à l’échelle mondiale et, partant, de la justice sociale.

Continuer la lecture de « Valeur financière et vérité »

L’essor de la Banque populaire de Chine

A propos de Stephen Bell and Hui Feng, The Rise of the People’s Bank of China: The Politics of Institutional Change, Cambridge, MA, Harvard University Press, 2013, 376 pp.

Continuer la lecture de « L’essor de la Banque populaire de Chine »

Instabilités globales et ordres des politiques économiques

Global instabilities and the Economic policies orders

COLLOQUE INTERNATIONAL

Paris, 17-18 juin 2013

Comité d’organisation :

Vincent Gayon – IRISSO CNRS – Université Paris Dauphine

Benjamin Lemoine – CSO (Sciences Po Paris) – IFRIS (Université Paris Est)

            Les attaques spéculatives contre les dettes publiques européennes, comme les incertitudes pesant sur l’avenir des économies des pays de l’OCDE et de leur système de protection sociale, sont des signes manifestes des instabilités du capitalisme financiarisé international. Ces phénomènes pourraient mener droit à la conclusion que les politiques économiques, financières et monétaires sont sujettes au désordre, au délitement. Pourtant, rapportées aux transformations et aux crises du capitalisme, les ordres institutionnels qui produisent et soutiennent les politiques économiques semblent se caractériser, tout au contraire, tant dans leurs personnels et leurs instruments d’action que dans leurs fondements théoriques par une inertie et une capacité de résilience étonnantes.

Continuer la lecture de « Instabilités globales et ordres des politiques économiques »