Enlarging the ECB mandate for the common good and the planet

It’s a fiction that monetary and fiscal policy are separate. The European Central Bank’s mandate should be enlarged to co-ordinate them in a new way.

par Benjamin Lemoine, Benjamin Braun & Daniela Gabor

Continuer la lecture de « Enlarging the ECB mandate for the common good and the planet »

Vers un euro solidaire?

La timidité des mesures monétaires atteste du manque de cohésion politique et la solidarité européenne continue de se heurter à un manque de coopération certain. Doit-on voir ce décalage comme un échec de la monnaie unique ? Y aura-t-il de la place pour de telles dissensions lors de la reprise ?

par Bruno Théret

Quel avenir pour l'euro dans le contexte du coronavirus ?
Quel avenir pour l’euro dans le contexte du coronavirus ?• Crédits : Getty

Pour faire face à la crise du coronavirus, la Banque centrale européenne a sorti les grands moyens pour soutenir les pays de la zone euro en rachetant massivement des titres de dette. Mais, pour certains, le « bazooka » financier ne suffit pas, il faut aller beaucoup plus loin. Alors, l’euro peut-il relever le défi de la solidarité ?

Discussion avec Bruno Théret et Laurence Scialom dans le cadre de l’émission Entendez-vous l’éco ? animée par Iseult Sicard sur France Culture

Teorias Institucionalistas de la Moneda: La Escuela Francesa. Antologia / Théories françaises de la monnaie

Bruno Théret, Jérôme Blanc, Pierre Alary, Ludovic Desmedt, Teorias Institucionalistas de la Moneda: La Escuela Francesa. Antologia, Universidad Nacional de Quilmes Editorial, 2019. Continuer la lecture de « Teorias Institucionalistas de la Moneda: La Escuela Francesa. Antologia / Théories françaises de la monnaie »

Économie politique de la financiarisation

Actes de la recherche en sciences sociales. N° 229 – septembre 2019 // Numéro coordonné par Marlène Benquet, Théo Bourgeron et Bénédicte Reynaud

« Mais avant d’évoquer mon projet, je vais vous confier une chose. Dans cette bataille qui s’engage, je vais vous dire qui est mon adversaire. Mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature. Il ne sera même pas élu. Et pourtant, il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. » Continuer la lecture de « Économie politique de la financiarisation »

Régimes économiques de l’ordre politique / Regimenes economicos del orden politico

Théret Bruno (2019), Regimenes economicos del orden politico, Buenos Aires: Bogota, Universidad Nacional de Colombia.

Traduction espagnole de Bruno Théret, Régimes économiques de l’ordre politique. Esquisse d’une théorie régulationniste des limites de l’Etat

Paris, Puf, 1992.

Distinguant une forme territoriale et une forme salariale de configuration topologique du social dans les États territoriaux à économie capitaliste de marché, cet ouvrage montre la nature historique particulière des limites de l’État dans chacune de ces configurations.

Conservateurs vs. francs-tireurs. Une sociologie des conflits financiers

A propos de S. Polillo, Conservative versus Wildcats: A Sociology of Financial Conflicts, Stanford University Press, Stanford, 2013, 302 p.

Continuer la lecture de « Conservateurs vs. francs-tireurs. Une sociologie des conflits financiers »

Programme 2016-2017

SÉMINAIRE SPE

Séance  « Dette souveraine »: 23 septembre

Martin Gusman (Columbia University Graduate School of Business)« Les conséquences et la résolution du défaut en 2001 de l’Argentine sur sa dette souveraine »

Continuer la lecture de « Programme 2016-2017 »

Théories françaises de la monnaie

Bruno Théret, Jérôme Blanc, Pierre Alary, Ludovic Desmedt, Théories françaises de la monnaie, Paris, PUF, 2016, 336 Pages.

La publication de cette anthologie répond à la volonté de rassembler certains textes importants de l’approche institutionnaliste de la monnaie telle qu’elle s’est développée en France depuis le début des années 1980. De nombreux auteurs ont œuvré dans ce sens, dans des écrits parus sur des supports variés (revues, ouvrages collectifs…) dont beaucoup ne sont plus disponibles aujourd’hui.

Continuer la lecture de « Théories françaises de la monnaie »

Mise en ordre de l’économie

Brigitte Gaïti, Vincent Gayon, Benjamin Lemoine

Dossier: « Mise en ordre de l’économie », Politix, vol. 27, 105 (1), 2014.

Les attaques spéculatives contre les dettes publiques européennes et les incertitudes pesant sur l’avenir des économies et des systèmes de protection sociale des pays de l’OCDE constituent des signes manifestes des instabilités du capitalisme financiarisé. Ces phénomènes ont pu mener à la conclusion que les politiques économiques, financières et monétaires sont sujettes au désordre et au délitement. Pourtant, les institutions qui produisent et soutiennent ces politiques se caractérisent par une inertie et une capacité de résilience étonnantes, tant dans leurs personnels que dans les doctrines et instruments d’action déployés. Les sciences sociales du politique sont particulièrement bien armées pour analyser ce paradoxe apparent [1].

Continuer la lecture de « Mise en ordre de l’économie »

L’essor de la Banque populaire de Chine

A propos de Stephen Bell and Hui Feng, The Rise of the People’s Bank of China: The Politics of Institutional Change, Cambridge, MA, Harvard University Press, 2013, 376 pp.

Continuer la lecture de « L’essor de la Banque populaire de Chine »

Instabilités globales et ordres des politiques économiques

Global instabilities and the Economic policies orders

COLLOQUE INTERNATIONAL

Paris, 17-18 juin 2013

Comité d’organisation :

Vincent Gayon – IRISSO CNRS – Université Paris Dauphine

Benjamin Lemoine – CSO (Sciences Po Paris) – IFRIS (Université Paris Est)

            Les attaques spéculatives contre les dettes publiques européennes, comme les incertitudes pesant sur l’avenir des économies des pays de l’OCDE et de leur système de protection sociale, sont des signes manifestes des instabilités du capitalisme financiarisé international. Ces phénomènes pourraient mener droit à la conclusion que les politiques économiques, financières et monétaires sont sujettes au désordre, au délitement. Pourtant, rapportées aux transformations et aux crises du capitalisme, les ordres institutionnels qui produisent et soutiennent les politiques économiques semblent se caractériser, tout au contraire, tant dans leurs personnels et leurs instruments d’action que dans leurs fondements théoriques par une inertie et une capacité de résilience étonnantes.

Continuer la lecture de « Instabilités globales et ordres des politiques économiques »

Argent public

Vincent Gayon, Benjamin Lemoine

Dossier: Argent public paru dans Genèses 2010/3 (n° 80)

 

Finances publiques, cotisations sociales, subventions, impôts ou encore monnaie… l’argent public connaît de multiples figures. Si, comme l’écrit Karl Marx, « dans le capital comme dans l’argent, […] des rapports sociaux déterminés se représentent comme des propriétés sociales « naturelles » d’objets[i] » (Marx 2008 : 293), il faut alors analyser les formes spécifiques de conflits et d’arrangements qui se déploient et se déposent dans l’argent public. La crise financière actuelle et ses prolongements offrent à cet égard un exemple criant de conflictualité autour de l’argent, et en particulier dans l’intrication entre « argent public » et « argent privé » : après être venus au secours des banques commerciales, les États se voient acculés à des plans de rigueur, sous la contrainte des exigences d’un financement de leurs déficits publics auprès des marchés financiers. L’État et le marché y signalent une nouvelle fois leur interdépendance historique, comme avaient pu le montrer Karl Polanyi, Fernand Braudel ou Georges Duby pour d’autres périodes (plus récemment Théret 1995). Continuer la lecture de « Argent public »

La monnaie dévoilée par ses crises

Bruno Théret (ed.), La monnaie dévoilée par ses crises. Vol.I. Crises monétaires d’hier et d’aujourd’hui, Paris, Ed. de l’EHESS, 2008.

La monnaie est une construction sociale. Depuis la Grèce antique jusqu’à l’Argentine 2002, les crises monétaires ici décrites en dévoilent les enjeux économiques, politiques et symboliques. Quelle monnaie concevoir pour créer une souveraineté politique ?
Les crises monétaires sont des moments privilégiés pour analyser le fait monétaire dans toute sa complexité. Dans ces crises, en effet, la monnaie est remise en question et dénaturalisée. Sont ainsi révélés les fondements de l’acceptation des formes monétaires qui ont cours dans chaque société, acceptation reposant sur des rapports de confiance d’ordre économique, mais aussi politique et symbolique.
Cet ouvrage s’appuie sur l’analyse de telles situations pour, d’une part, élargir la base empirique de la théorie de la monnaie comme confiance, d’autre part, dégager une morphologie des crises monétaires qui rende compte de leur complexité, enfin, ouvrir un dialogue avec l’ensemble désormais large des chercheurs – économistes, historiens, anthropologues, politologues et sociologues – qui travaillent à la compréhension du fait monétaire.

Continuer la lecture de « La monnaie dévoilée par ses crises »