La lutte des classes enfermée dans la question fiscale

Et si la fiscalité ne constituait que la partie émergée et résiduelle des grandes controverses macro-économiques et sociales qui ont structuré les économies avancées depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Analyse du livre d’Alexis Spire: « Résistances à l’impôt ».

par Benjamin Lemoine

Continuer la lecture de « La lutte des classes enfermée dans la question fiscale »

Les retraites. Trois siècles d’histoire

L’histoire des retraites, des régimes pionniers au régime général, a commencé en France il y a plus de 300 ans. Ce sont alors les premiers régimes « spéciaux » qui apparaissent, puis pointent les notions d’assistance, au temps de la révolution française, puis se développent les pensions dans les mines ou dans les compagnies de chemins de fer, au temps des révolutions industrielles. Les notions de cotisations, de répartition, de capitalisation pointent aussi. Parallèlement à l’Etat, au patronat, à l’église, apparaissent de nouveaux acteurs, sociétés de secours mutuels, syndicats, sociétés d’assurance… Des lois se succèdent, 1853, 1905, 1910, 1930… jusqu’aux ordonnances de 1945.

1ère partie
 
2e partie
 
 

Pédagogie économique

Vincent Gayon, Benjamin Lemoine

Dossier « Pédagogie économique » paru dans Genèses 2013/4 (n° 93)

La cause semble entendue et pérenne. À un ordre économique et financier qui impose des « réformes structurelles » aussi douloureuses qu’indiscutables (plan quinquennal de réduction des dépenses publiques, rallongement de la durée de cotisations pour bénéficier de pensions de retraites ou d’indemnités chômage, baisse des cotisations sociales afin d’améliorer le coût du travail et la compétitivité, etc.), répond le souci d’en expliquer la teneur et la nécessité, d’envoyer des messages clairs à l’opinion, bref d’offrir davantage de pédagogie à un public qu’il suffirait de convaincre de leur bien-fondé. À la résistance dressée contre de telles mesures jugées injustes, illégitimes ou inefficaces, répond généralement un déficit de lisibilité à combler pour assurer leur pleine compréhension. À une défaite électorale répond, sur le même schéma, un manque de capacités à convaincre, à se faire entendre, des lacunes de communication et une trop faible pédagogie. En chaque cas, la position du pédagogue est sauve, tout comme celle de l’ignorant. Le paradigme de ces relations asymétriques est celui de l’école et des lieux de formation, celui de la science et de ses publics [1]

Continuer la lecture de « Pédagogie économique »